Retour aux sources ? ...
"Tu changes tous les jours de velo ! mais t'en as combien ???"
 

J'en ai pas tant que ça en fait...

_un tall-bike pour faire le guignol...
_un velo-couché à tendance VTT...
_Un VTT ARROW den alu de 1990
_un hollandais ...
ah ouais , le hollandais...
 
 
C'est lui qui a hérité de la remorque electrique....elle ne sert plus beaucoup cette remorque...
Des batteries à recharger , des branchement à surveiller , du poids à trimballer , tout ça pour finalement plafonner à 25 km/h... Bof , usine à gaz...!
La remorque a été mise de coté , et le vélo hollandais (velo seul) me sert pour aller au boulot si le temps est vraiment crade...des garde-boues efficace , un carter de chaine...il se revele aussi utile pour aller faire une course en ville sans craindre de le laisser cadenassé quelque part....

Le PL8 ...
"C'est quoi ce vieux tromblon ?! "
 
Eh oui , le motobecane "SPRINT" bleu de 1982 que j'utilisais l'an dernier , a laissé sa place à cette nouvelle acquisition , un peugeot PL8 de 1977 .
J'adore ce vélo !
Au depart il ressemblait à ça... (photo piochée sur le net , mais dans l'idee , c'est ça)

Un ami à mes parents me l'a donné "pour bricoler"....

J'ai commencé par le depouiller de toute la ferraille inutile.Puis j'ai fait quelques bornes avec...
La vieille randonneuse montre alors qu'elle merite qu'on s'y attarde...

Le pedalier est remplacé par un SHIMANO BIOPACE (ovale) , des roues Decat' en alu , des pneus neufs (premier prix) , un guidon style VTT
 
 
Et puis on commence à se prendre au jeu...
Les kilometres s'accumulent...20 par jour , c'est l'aller-retour au boulot , et puis des ballades , 30 , 40 , 50 bornes , plusieurs fois par semaine.
On commence à chercher le confort...une selle Decat' avec une bonne couche de gel , qui evite de devoir rouler en cuissard , et qui ne fait pas mal au cul , meme si on roule en jeans pour aller au taf.
La sacoche dans le cadre est bien pratique pour rouler sans sac-a-dos , et sans des trucs pleins les poches...
La prise au vent fait que je roule souvent "accoudé au guidon" , histoire de se baisser un peu quand il y a du vent de face.Naturellement , la vitesse moyenne augmente , et je reflechis à remettre un guidon de course , ou un bullhorn "poursuit" , mais je n'aime pas etre constament en appui sur les avant-bras

Les barres de triathlon...
Historiquement , le grand public a decouvert ce type de guidon lors du "contre-la-montre" final du tour de France 89 , lorsque Greg LEMOND a battu Laurent FIGNON et a raflé le maillot jaune pour une question de quelques secondes.Certains pretendent que le guidon (novateur pour l'epoque) a joué un role (avantage aerodynamique)dans la remontée spectaculaire du coureur americain.
 

Ma demarche n'est pas une recherche de performance , mais plutot une recherche de confort , dans une position moins sensible au vent.Tant qu'à rouler souvent accoudé au guidon , autant s'installer confortablement.

Normalement , des barres de triat' , ça s'installe "assez rapproché".On roule les bras serrés pour diminuer la prise au vent.Mais dans la pratique, cette position nuit à la respiration , la cage thoracique et le coeur ne travaillent pas correctement si les bras sont serrés.J'ai donc choisi des barres "tranz-X" parce qu'elles sont en deux parties et permettent plus de possibilités de reglages ,et un montage "écarté".
 
De nombreux tatonnements...
Je ne suis pas un adepte de la course à l'armement , du velo le plus leger , du pneu le plus profilé , du cadre le plus rigide.
Par contre , je suis capable de consacrer beaucoup de temps et d'attention au reglage d'un velo ,à l'adaptation à la morphologie et au style du cycliste .
C'est peut etre pour ça que ce velo montre une certaine efficacité, par son coté confortable et pratique , sans avoir un look revolutionnaire .
 
 

Les freins objet de curiosité...

"C'est quoi ce systeme bizarre ?! "
En général , sur des barres de triathlon , ce sont les manettes de derailleurs qui sont aux extremités.
Le probleme , c'est de choisir une place pour les freins...que ce soit à l'avant ou sur le guidon principal , il y a toujours un moment où les leviers ne sont pas là où on en a besoin.
C'est en discutant avec des membres de "bretz'selle" que l'idee de doubler les freins est apparue.
Les leviers du guidon de VTT agissent sur les gaines en les ecartant.On peut donc freiner aussi bien avec les leviers de guidon ou les leviers de barres.C'est tres securisant.

 
 

Une question de géométrie...

Pourquoi ce velo me convient-il si bien ? Je pense que ça tient essentiellement à sa geometrie.Les vieux randonneurs des années 70 sont des velos faits pour le confort.L'empattement est long (105cm) la chasse importante , le cadre acier absorbe assez bien les chocs .En contrepartie , son manque de rigidité entraine certainement un obstacle à la performance , mais on ne peut pas tout avoir.Le cadre est un 56 cm , ce qui est un peu grand pour mon petit metre 72 et mon 80 cm d'entrejambe , mais apres avoir essayé de nombreux velos , il se trouve que c'est la taille qui me convient.
C'est peut etre aussi une question de generation , j'ai roulé tellement longtemps sur des "vieux velos" que je ne trouve pas ma place sur un velo de moins d'un metre d'empattement , ou sur un cadre sloping moderne...je me sens pas chez moi....

Les kilometres s'accumulent...

L'aspect tres positif de cette recherche de confort , est de pouvoir faire pas mal de kilometres sans chopper des courbatures ou des crampes.Le rythme actuel est de 20 km par jour pour le trajet boulot , plus un tour de 50 bornes tous les deux ou trois jours, soit environ 200 à 250 bornes par semaine à un rythme superieur à 28km/h de moyenne.
Avec cette pratique et une alimentation raisonnable , je suis passé de 87 à 77 kilos en six mois tout en ameliorant mon endurance.
 

Ballades en groupe...
Le fait de me rapprocher d'associations comme "bretz'selle" ou de sites comme http://www.fixie-strasbourg.com/ me permet occasionnellement de rouler en groupe dans une ambiance sympa.
C'est souvent plus motivant de rouler à plusieurs et c'est aussi agreable de terminer la soirée en causant "petite reine" autour d'une biere sur une terrasse en ville.
 

Impliquer le fiston et partager des activités saines...

J 'ai toujours aimé impliquer mon fils dans mes activités...L'hiver dernier on roulait plutot en foret avec son VTT 26 pouces suspendu , et mon velo couché 2.0 , mais depuis ce printemps , je cherchais un moyen de lui faire partager et mon interet récent pour le velo de course.Ca tombait bien , il etait demandeur...
 

 

à la recherche d'une bonne occase...

 
Quelques recherches sur "le bon coin" , avec un cahier des charges assez simple:
_Petit cadre 50 ou 51 mais avec des roues de 700
_equipements de bonne qualité (freins,derailleurs,pedalier)
_petit budget pour voir si il accroche au "truc"....environ 50 euros
 
L'idee de partir sur des roues de 700 est de pouvoir ulterieurement transferer le materiel sur un cadre plus grand lorsqu'il grandira, car il est difficile de revendre un cadre de petite taille.Cela simplifie aussi le depannage sur route (une seule chambre a air de rechange) , les pneus sont communs a nos deux velos... et au pire , si la pratique ne lui plait pas , les pieces seront reutilisables plus facilement.

Une bonne affaire...
Un velo taille 51 , roues de 700 , bien equipé , en bon etat de marche , c'est un "go sport - SPEGO" de la fin des années 90 ,en plus le cadre est en CHROMOLY , autant dire qu'il est meme mieux que mon vieux peugeot...et tout ça pour ...50 euros...une bonne affaire ,je pense.
 

Tout de suite dans le vif du sujet...

Devant l'enthousiasme du fiston au moment des essais et de l'achat , et comme le temps s'y prete , on decide de faire une premiere ballade immediatement.
Quelques reglages (tube de selle, guidon , freins,pneus) et c'est parti.
 
 

Des débuts prometteurs...

Je reste toujours extremement attentif à sa sécurité (casque-gants), à sa fatigue (on s'arrete souvent) et a l'hydratation (de l'eau à chaque pause).
Notre habituel parcours de 25 km au canal "rhone-rhin" vers Erstein est avalé sans forcer ... en 1h05 et le retour en 1h15 avec de bonnes pauses , soit 50 bornes en 2h20.
Il avait l'air fier de cette performance qui est une premiere pour lui ,et qui n'est pas si courante pour un enfant de 12 ans.
Ca nous promet de bons moments pour cet été ...
...à suivre
 
 
 

retour à la page d'accueil